LEXIDATA- fichier

 

NOUVEAU : vous pouvez le tester en entier sur votre appareil LEXIDATA! 

Fichier 1 début de l'apprentissage .doc   ;  fichier pdf ; fichier zip

Fichier 2 sons plus complexes.doc ; fichier pdf ; fichier zip

 

En quoi ce fichier apporte-t-il quelque chose de nouveau ?

Comme vous le savez, le travail se fait horizontalement, chaque numéro correspondant à une question pour laquelle on choisit la réponse   ou  ●● ou ●●●. Selon la série il y a un tableau des réponses qui dépend du groupe choisi. Lorsque les 12 réponses sont justes, l’appareil LEXIDATA passe au groupe de questions suivantes en sonnant, et un petit bonhomme se lève, récompense pour les enfants de leur réussite. J’utilise une fiche individuelle qui permet à l’enfant de suivre sa progression. Le LEXIDATA permet à la relation enfant-lecture d’être à la fois ludique et intransigeante, puisqu’un appareil ne peut pas « mentir », et oblige à une certaine rigueur de l’esprit. 

 

J’apprends à lire n°1 

série 31                         prénom      

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

 

série 41                                

1

2

3

4

5

6

7

 

 

 

 

 

 

 

 

En effet la nouveauté de ce fichier par rapport aux autres fichiers LEXIDATA, est qu’il utilise une progression dans l’apprentissage de chaque difficulté de la langue française, et que chaque enfant qui a compris la combinatoire automatique peut apprendre en un temps très court toutes les concordances graphèmes-phonèmes, ce qui lui permet de lire (déchiffrer et comprendre à cause des dessins) en un temps court, allant de 3 semaines à 6 semaines pour les enfants volontaires, plus longtemps pour ceux qui ont quelques difficultés, qui sont d’ailleurs traitées dans ce fichier, grâce à du travail sur  les sons, dans lequel le nouveau son est présenté en comparaison avec des sons proches ex : v ¹ f, ch ¹ j etc. (exemple 1)

 

Ce que j’appelle la combinatoire automatique est une façon de comprendre la combinatoire sans que soit utilisée la formule : et alors bé et a, qu’est-ce que ça fait, dans le pire des cas… ce qui perturbe et ralentit de nombreux enfants à qui on veut imposer la combinatoire à date fixe. Or c’est un déclic qui se fait entre 4 ans et demi et 7 ans et demi, l’apprentissage en classe des concordances pouvant se faire sans la combinatoire, qui viendra à son heure et permettra ensuite un rattrapage rapide, grâce à ce fichier.

Pour la combinatoire automatique, on fait deviner où se trouve telle ou telle syllabe (avec m, s, v, f, r, l, et les voyelles simples). Le plus important est de demander comment tu as fait pour trouver… pour que l’enfant explicite son raisonnement. Une fois que l’enfant a montré les syllabes et dit comment il a fait, on lui demande de dire telle ou telle syllabe montrée, sans insister, car la reconnaissance doit être automatique. Sinon rejouer 15 jours plus tard, après avoir noté les enfants qui peuvent commencer l’utilisation du fichier : j’apprends à lire n°1. Apprendre rapidement les concordances après avoir évité l’erreur de la combinatoire à date fixe, donne une lecture rapide et fluide et permet aux enfants d’aimer lire. D’autres fichiers LEXIDATA sont là pour aider à la suite (mots plus mélangés, phrases de plus en plus fines à comprendre…)

 

En plus de la progression qui respecte les difficultés de lecture (syllabes et sons faciles, puis introductions de sons plus complexes (2lettres = un son), éloignement des sons ayant tendance à être confondus, lettres ayant des changements de sons plus tard, le but recherché est de passé de la période où l’enfant essaie d’utiliser la devinette à celui où la devinette met sur une fausse piste et où la rigueur doit être utilisée en allant jusqu’au bout du mot. Voici quelques exemples pris le long du fichier qui comporte maintenant 49+7 groupes de 12, soit 9 fiches de sons (108 x 3 dessins) dispersées dans le fichier et 47x12 mots (564 mots à lire et rapprocher du dessin correspondant). Les difficultés étudiées étant reprises souvent dans les groupes suivant, la mémorisation se fait facilement et rapidement

 

Quelques exemples où la rigueur est indispensable… chaque mot comporte un « piège » de plus en plus difficile au fur et à mesure du fichier.

 

Série 1                                  consigne                                          Groupe 31

 

1

 

O v v

 

 

●●

 

●●●

 

 

Le V fait vibrer les corde vocales, le F est identique mais ne fait pas vibrer les cordes vocales

 

2 (début)

 

un livre

un livre

 

 

●●

●●●

 

 

Si on s’arrête à li, on choisit le lit et non le livre, l’appareil rappelle qu’il y a une erreur

 

 

3 (début)

 

un ours

un ours

 

 

●●

●●●

 

La syllabe est inversée entre ours et roue, importance de la lecture de gauche à droite en français

4 (début)

 

la lune

la lune

 

 

●●

 

●●●

 

 

Les trois dessins représentent des mots commençant par lu. De plus lune est le début de lunettes, et placé en premier attire l’étourdi.

5

 

un château

château

 

 

●●

 

 

●●●

 

Les trois dessins représentent des mots ne différant que par une lettre au milieu du mot

 

 

un jardin

un jardin

●●

●●●

 

Un dessin correspond à un mot dérivé d’un autre.

 

 

rouge

rouge

●●

●●●

 

Tous les mots commencent par rou, il faut donc être très vigilant sur la suite !

 

 

une fille

une fille

 

●●

●●●

 

La méconnaissance du ill conduit tout de suite à l’erreur fil = fille

 

 

un prince

un prince

●●

●●●

 

Un mot est le féminin de l’autre.

(fin)

 

une scie

une scie

 

●●

●●●

 

La méconnaissance de la règle c devant i fait s, amène à ski, la méconnaissance de la façon de prononcer 6 lorsqu’il est seul pose aussi problème

12 (fin)

 

des pommes de terre

 

 

 

●●

●●●

 

 

Tous les noms de ces objets sont construits à partir du même mot de départ.

A vous de voir ce que peut apporter mon fichier à votre entreprise, avec une bonne publicité. C'est ce que j’écrivais le19 février 2007, ce fichier étant vendable aux enseignants de Grande section, de Cours Préparatoire et de CE1 pour les révisions. Les parents voyant leurs enfants stagner et se désintéresser de la lecture alors qu’ils ont compris la combinatoire pourraient être aussi des clients de premier choix, car ils s’équiperont d’appareils et feront du bouche à oreille après les résultats de leurs enfants. Les orthophonistes peuvent aussi l’utiliser car ils sont souvent confrontés à des enfants essayant de deviner au lieu de lire. Il a été aussi testé avec des enfants de CLIS (enseignement pour débiles légers) et a permis à certains de mes élèves en relevant d’être admis dans la CLIS des lecteurs, au lieu de la CLIS « petits ».