Travail de reconnaissance sur les prénoms de la classe                                   

Ø      Le prénom écrit d’un enfant est le premier objet lui permettant de relier un signifié, lui, et un signifiant écrit.

Ø      Ce travail doit se commencer dès la petite section de maternelle, en association avec la photo de l’enfant au dessus du porte-manteau, avec ou sans sur le présencier… ne pas oublier que la majuscule est un indice et fait partie intégrante du prénom.

Ø      L’enfant s’attache à cet écrit affectivement, si bien que la possibilité de le manipuler sous forme de grosses étiquettes, est primordiale. Étonnement il a tendance à reconnaître ensuite les prénoms de ses meilleurs copains.

Ø      Le travail sur les prénoms des enfants de la classe, repris au début du CP, permet d’avoir un capital de mots pour élaborer les hypothèses phonétiques et avoir de bonnes références.

Ø      De nombreuses utilisations du prénom et exercices oraux et écrits peuvent être proposés pour la mémorisation des prénoms de tous les élèves et intervenants de la classe . Leur utilisation pour les services est très efficace.

Ø      On peut travailler sur quelques prénoms par jour avec un travail de description physique des enfants assorti d’un travail visuel sur les prénoms

Ø      On peut faire classer les prénoms en collectif selon divers critères : classes de départ, filles et garçons…

Ø      On peut faire décorer des gros prénoms, entourer son prénom dans une liste, sur les trois écritures, trouver des prénoms où on voit une graphie , faire un travail de découpage dans des magazines pour reconstituer son prénom...

Ø      On peut faire un travail sur la notion d’initiale du prénom, de majuscule, de classement selon l’initiale assorti d’une observation des différences permettant de distinguer des prénoms proches.

Ø      On peut faire observer les 3 écritures du même prénom (scripte, tout en majuscule, cursive)        etc.…